Informations pour les patients

GeNeuro développe une nouvelle approche thérapeutique pour la SEP en cherchant à bloquer les mécanismes soupçonnés de provoquer l’inflammation et la neurodégénérescence, plutôt que de cibler le système immunitaire de l’organisme. Cette approche est le résultat de 25 années de recherche sur les rétrovirus endogènes humains (HERV), dont 15 années au sein du groupe Institut Mérieux et de l’INSERM, avant la création de GeNeuro en 2006.

Ces travaux ont conduit à la découverte d’un facteur potentiellement causal de la sclérose en plaques : la protéine pHERV-W Env, exprimée par des gènes normalement silencieux. La présence de la protéine pHERV-W Env dans le cerveau des patients pourrait être à l’origine de l’inflammation et de la neurodégénérescence qui caractérisent la SEP.

GeNeuro a développé temelimab, un anticorps monoclonal dont le développement clinique de Phase IIb pour le traitement de la sclérose en plaques est désormais terminé. Temelimab neutralise la protéine pHERV-W Env au lieu de cibler le système immunitaire du patient, et pourrait être un traitement à la fois sûr et efficace pour ralentir ou arrêter la progression de la maladie sous toutes ses formes.