Les HERVs dans la SLA

Sclérose latérale amyotrophique (SLA, ou maladie de Lou Gehrig)

L'US NINDS et GeNeuro ont entamé une collaboration de recherche pour développer des traitements spécifiquement conçus pour neutraliser l'action du pHERV-K Env chez les patients. Cette nouvelle molécule fait actuellement l'objet d'essais précliniques, l'objectif étant de demander le statut de nouveau médicament expérimental en 2021, ce qui permettrait de commencer les essais cliniques.

La SLA est une maladie neurodégénérative progressive grave qui affecte les motoneurones du cerveau et de la moelle épinière. Bien qu'il existe quelques traitements susceptibles de retarder la progression de la maladie, il n'existe pas encore de remède à la SLA.

Le National Institute of Neurological Disorders and Stroke (NINDS), un institut au sein des National Institutes of Health (NIH), a ouvert une nouvelle voie pour comprendre et potentiellement traiter la SLA en décrivant l'implication potentielle de la protéine pHERV-K Env, identifiée chez des patients atteints de SLA sporadique, dans la dégénérescence des motoneurones.